Actions pour le commerce

Pour pallier l’absence d’initiative privée et la disparition des commerces dans les villages, les anciennes Communautés de Communes ont fait le choix de financer la construction ou l’aménagement de certains bâtiments commerciaux. Ils sont loués, par le biais d’un bail commercial, à des exploitants privés, qui en assurent le fonctionnement et la gestion en totale indépendance. Les loyers perçus permettent de couvrir l’emprunt contracté par la collectivité.

La Communauté de Communes Dômes Sancy Artense a décidé de conserver la propriété et la gestion des commerces réalisés avant la fusion :

  • Le multiple rural à Saint-Donat
  • Le bar-restaurant à La Gare de Laqueuille, sur la commune de Saint-Julien-Puy-Lavèze
  • L’auberge à Perpezat
  • Les boucheries à Gelles et à Olby
  • La boulangerie à Gelles.

Un nouveau projet est en cours : l’aménagement d’un local à ST-SAUVES pour accueillir une nouvelle boulangerie.

Une étude pour diagnostiquer l’activité commerciale et renforcer son développement

Réalisée sur 2018 et 2019, cette étude a permis de construire un diagnostic commercial, basé notamment sur une enquête auprès d’une centaine de professionnels du territoire et sur une enquête clientèle auprès de 300 habitants.

Grâce à cette étude, l’action de la Communauté de Communes Dômes Sancy Artense a pu être définie, notamment en matière d’immobilier commercial. Ainsi depuis le 01/01/2019, l’intercommunalité ne pourra intervenir à la place des communes ou des privés uniquement dans les cas suivants :

« En l’absence d’initiative privée, pour la création ou la reprise, l’aménagement et la gestion des immobiliers commerciaux:

  • situés dans les huit centres-bourgs de Bagnols, Gelles, La Tour d’Auvergne, Nébouzat, Olby, Rochefort-Montagne, Saint-Sauves d’Auvergne et Tauves ;
    • destinés à accueillir les activités d’un tissu de base complet, à savoir boulangerie, boucherie-charcuterie, épicerie, et à la condition qu’elle soit la dernière de ce type sur la commune.

Toute autre intervention en faveur de l’immobilier commercial reste de compétence communale. »

Au-delà du programme d’actions à mettre en œuvre par la Communauté de Communes Dômes Sancy Artense (immobilier, transport, subventions, etc.), l’étude a aussi proposé des actions collectives à mettre en place dans le cadre d’un partenariat avec les professionnels du territoire (création de réseaux spécifiques, de plate-forme pour vente de produits locaux, application numérique, etc.).