Forêt

La Communauté de communes de Dômes Sancy Artense, territoire agricole par excellence, est appréciée pour la diversité de ses paysages, faisant alterner en majorité zones de pâture et zones boisées.

Du fait de l’importance de la forêt sur ce territoire et de ses multiples enjeux (économiques, touristiques, etc.), la Communauté de communes a entrepris diverses actions et a construit une véritable politique de développement forestier.

L’acte fondateur : la charte forestière du Pays du Grand Sancy

Mise en place de manière concertée entre élus, propriétaires et gestionnaires forestiers, professionnels et associatifs, pour permettre une meilleure gestion de la forêt et du bois, à la fois sur un plan économique, écologique, social ou culturel, la Charte Forestière du Grand Sancy a été signée le 21 juin 2012 et a permis la réalisation de plusieurs actions comme :

  • le guide du propriétaire forestier paru fin février 2014 ; il est disponible sur demande à la Communauté de Communes,
  • un état des lieux des forêts privées en vue d’une animation auprès des propriétaires privés, des formations envers les élus,
  • etc.

Une animation de terrain destinée aux propriétaires forestiers privés

Afin de poursuivre la dynamique de mobilisation de la ressource et de valorisation de la filière forestière entamée il y a quelques années, la Communauté de communes Dômes Sancy Artense a décidé de relancer une animation territoriale forestière sur l’ensemble de son territoire, avec l’appui du Conseil départemental du Puy-de-Dôme.

Ce dernier a mis à la disposition des Communautés de Communes Dômes Sancy Artense et du Massif du Sancy un agent mutualisé et financé par les trois collectivités. La mise en œuvre de cette animation a donc été confiée à Gabriel ANDRE, animateur territorial forestier :

« Mon travail consiste à apporter gratuitement des réponses concrètes et personnalisées à chaque propriétaire du territoire : comment vendre mes bois ? Comment gérer mes parcelles ? Quels travaux mettre en œuvre ? Des subventions sont-elles envisageables… ? ».

Il organise aussi des réunions d’information (en salle et/ou sur le terrain) afin d’apporter des réponses concrètes sur des thématiques aussi variées que le reboisement, la fiscalité forestière ou encore les aides forestières mobilisables dont celles du Conseil départemental du Puy-de-Dôme.

 

L’amélioration de la desserte forestière

Première étape : le schéma directeur de desserte forestière

Cet outil de concertation dresse un état de la voirie forestière et établit des préconisations en termes de besoins en desserte. L’objectif est le désenclavement de parcelles forestières, permettant l’exploitation de massifs arrivés à maturité.

Ce schéma existait déjà sur le secteur de l’Artense ; il sera étendu aux communes de l’ancienne Communauté de Communes de Rochefort-Montagne sera finalisée en 2020.

Deuxième étape : La réalisation de routes et pistes forestières

La Communauté de communes assure la maitrise d’ouvrage des programmes de travaux de création ou mise au gabarit de routes et pistes forestières.

Ces travaux sont réalisés pour le compte de bénéficiaires (communes, SMGF, section, groupements forestiers,) qui prennent à leur charge la part d’autofinancement du projet. Ils sont subventionnés à hauteur de 80 % par des fonds de l’Europe (FEADER), de l’Etat, du Département du Puy-de-Dôme et de la Région Auvergne Rhône Alpes.

A ce jour, 4 programmes de travaux de dessertes forestières ont déjà été réalisés de 2005 à 2018 pour un peu plus de 24 km de voirie. Un cinquième programme est prévu pour 2020.